Categories
présentation du projet

Bienvenue

À travers ce site, je partage avec vous tous les avancées, les découvertes, les joies, les peines, les rencontres, les récoltes qui ont lieu dans la Forêt Sasmange.

De temps en temps, je ferais des petits appels à l’aide, pour les gros chantiers, et bien sûr, j’illustrerais de photos, pour vous faire voyager dans mon paradis…

Voici une petite mise à jour de l’histoire de la Forêt Sasmange !

La Forêt est issue d’un rêve d’enfant, où régulièrement, je faisais la liste des arbres fruitiers que je planterai « quand je serais grande»

Et puis un jour, j’ai appris que ce type de forêt avait un nom : la « forêt jardin ». Une forêt nourricière où chaque espèce offre quelque chose de comestible (fruits, coques, huiles, sève, feuilles…)

Après tout, pourquoi ne pas tenter l’aventure?

Juillet 2019, je deviens officiellement propriétaire de 3.000m2 de prairie. La parcelle est au milieu des champs, en bordure d’Azergues, à quelques km de notre maison

Début Novembre 2019, nous plantons les piquets pour clôturer le terrain. Je ne veux pas d’un terrain grillagé que je trouve hostile, la forêt doit conserver un côté « sauvage » Ce chantier a duré 2 jours, et mobilisé une dizaine de personnes par jours! Poser les clôtures a permis de visualiser un peu mieux l’emprise du terrain, et de donner un point de départ à l’aventure.

Fin Novembre 2019, nous plantons une trentaine d’arbres fruitiers ou arbres pionniers, une trentaine d’arbustes, et plus de 100 petits fruits. Les équipes de « petites mains » s’enchaînent. En tout, une vingtaine de personnes seront venues planter un petit machin, ou simplement donner un peu de courage. Nous finissons dans les temps. Il aura fallut seulement 2 jours pour tout planter!

Au printemps 2020, c’est non sans appréhension que nous guettons le réveil des plantations. Le taux de perte à prévoir est d’environ 10%. Nous n’abandonnons aucun plan, même ceux qui semblent perdus, sont chouchoutés. Nous avons bien fait, même les cas les plus critiques reprennent le dessus. Certains nous font même l’honneur de quelques fruits ! L’été étant précoce cette année, il faudra rester vigilant et espérer de la pluie régulière. Affaire à suivre…

Au printemps 2020, c’est aussi le potager qui s’installe au jardin, réparti sur l’ensemble de la parcelle.

En attendant que les arbres grandissent, les grands espaces libres sont occupés par le potager, dans 10 ans, les arbres occuperont tout l’espace et ne laisseront que de petites clairières pour le potager… En attendant, nous plantons toutes sortes de choses sur un sol très peu préparé (juste paillé par endroits). Nous savons que cette année, les récoltes ne seront pas folles, nous essayons plusieurs techniques de préparation du sol, nous verrons laquelle est la plus efficace (paillage, planches, bâches, terre retournée à la bêche…)

Voilà ! Tu sais tout sur le commencement de la Forêt Sasmange!

Encore merci pour ton intérêt!

Categories
Les Newsletter depuis le début

22/05/2020 – Certains se réveillent tout juste, quand d’autres fructifient déjà

Bonjour à tous, et bienvenue aux nouveaux inscrits!

Ici, nous continuons à observer une forêt qui s’éveille.

Avec les événements récents, me voilà encore plus convaincue par le sens de ce projet. Je voudrais qu’il ait déjà quelques années pour pouvoir profiter pleinement de son abondance, mais il faudra attendre encore un peu..!

Je suis néanmoins très contente par les récoltes prometteuses sur les petits fruits, et même sur quelques fruitiers. Nous avions tablé sur 1 ou 2 ans pour les petits fruits, et 5ans pour les grand fruitiers. Sans dire que nous aurons de grosses récoltes cette années, nous aurons tout de même un petit aperçu!

Le savonnier a pris son temps mais il a de belles pousses!

Pourquoi l’appelle t-on le Savonnier? parce qu’il produit de la Saponine, qui est une molécule au pouvoir détergent naturel. Bientôt l’autonomie en savon?

Les 1ers légumes !! vivement la petite poêlée!!

Le Maïs servira de tuteur pour les futurs haricots, je les laisse grandir encore un peu.

Les 3 variétés de vigne sont bien reparties, elles ont chacune quelques grappes très prometteuses!

Le noisetier Pourpre apporte un peu de fantaisie avec son feuillage rouge, et l’Althea est finalement reparti! oufff!

Myrtille

Mon petit coup de coeur sur la beauté de la floraison.

La myrtille fleurit avec beaucoup de délicatesse.

Ginkgo Biloba

Oups, petite faute d’orthographe sur l’étiquette…

Grace à Céline, j’ai récupéré des graines de Ginkgo Biloba, elles viennent du jardin botanique de Montpellier où les premiers Ginkgo ont été implantés.

Le jardin botanique distribue des graines pour redonner place à cet arbre qui est l’un des plus ancien de la planète. 

Appelé aussi Arbre aux quarante écus, il a une croissance très lente… avec un peu de chance, dans 20ans nous pourrons déguster les premiers fruits.

Cet arbre a également des vertus médicinales. 3 Gingkos sont sortis sur 12 graines, je vais surveiller ça de prés!

Wahou ! 1er gros fruit de la forêt Sasmange !

À moins que ma fille n’ait perdu un de ses jouets dans la forêt…?

Les fleurs ne manquent pas dans la forêt, un vrai bonheur !

Pour ceux qui veulent venir piocher un petit coup au terrain, ou voir comment la forêt, et le potager, se développent :

– c’est possible le Mardi matin (9h – 11h45) (avec mon Assistant Célestin)

– c’est possible le Vendredi matin (9h – 11h45)

Me prévenir avant, histoire de ne pas être trop nombreux !

En attendant, bises à tous et ne perdez pas trop de temps à tondre, ça sauve les insectes!

Categories
Les Newsletter depuis le début

30/04/2020 – De la verdure et des surprises

Bonjour à tous, la fin du mois approche, voici un petit bilan des poussées au jardin!

Les pois nains poussent à vue d’oeil, 5cm en une journée! bon, vu qu’ils sont nains, ça va peut être pas aller tellement plus loin..?
L’hôtel à insectes semble accueillant, vous avez vu que certains trous ont été bouchés? nous avons des colocataires !
Voilà un chemin tout bien carrossable. Soit disant que mes petites cordes qui tracent le parcours s’emmêlent dans la débroussailleuse… ! Par contre on ne dit rien au sujet des pâquerettes exterminées sans scrupules, j’avais bien demandé à ce qu’il tourne autour, mais mon charmant ouvrier est un peu rebelle… il nous reste une grande zone de renouée du japon à couper, je passe l’éponge sur les pâquerettes.
Le prunier Quetsche est plus beau que jamais! il a une certaine classe, au milieu des petits arbres. Je crois que ce sera l’arbre de la sagesse. Pour toute décision importante, je vous invite à venir méditer un instant au creux de cet arbre ! Bon, par contre, désolée, j’ai planté une gousse d’ail dans l’espoir de faire fuir certains parasites. C’est purement expérimental, ne vous sentez pas visés!

Le mois de mai sera plutôt tourné vers le potager. Les semis attendent à la maison: chou, chou rouge, chou de bruxelles (pour Nathan), betteraves, courgettes, courges, salades, tomates, poivrons, piments, aubergines, aromatiques, oeillets…

Nous sommes un peu à laboure sur le labour… heu sur le décompactage du sol, mais il nous reste 15 jours pour jouer de la bêche! 

En attendant, j’espère vous avoir changé un peu les idées, le temps d’une petite newsletter, certaines réclamaient de la verdure, j’espère qu’elles sont satisfaites!

Bises à tous et continuez à prendre soin de vous!

Categories
Les Newsletter depuis le début

10/04/2020 – t’es qui toi ?

T’es qui toi? t’as qu’à regarder l’étiquette, tiens!

Vous avez vraiment cru que j’avais passé tout ce temps à me dorer la pilule au soleil, sans rien faire?? Hé bien non, je me suis attaquée à une tâche sacrément ardue…: faire une étiquette pour chaque chose plantée ou identifiée dans la forêt… sachant que nous avons planté environ 160 arbres et arbustes en Novembre, et que depuis, j’ai continué, je vous laisse imaginer le boulot d’identification!

Hier, avec un immense plaisir non dissimulé, j’ai installé les 1ères étiquettes!!

Un petit fond d’inquiétude pour le Chalef qui n’est pas très vigoureux,il est quand même censé donner à bouffer aux voisins…(Fixateur d’Azote). Affaire à suivre

L’Althéa est-il en train de se réveiller? pas sûr… je verrais avec mon spécialiste attitré en Althea.

Mélisse et figuier ont aussi leur étiquette.

Dommage, l’étiquette du pommier a la forme d’une poire. Bon… 

Noyer et Arbre aux fraises sont également équipés

Alors lui, c’est Callicarpa Bodinieri profusion, alias, l’arbre aux bonbons. Enfin ce qu’il en reste. Un petit rongeur a décidé de le transformer en mini copeaux de bois. Pas sûr qu’il survive. Le deuxième du même nom a l’air en meilleure forme. J’espère pouvoir les sauver parce qu’ils font vraiment de jolis fruits.

Et voilà mes premiers ouvriers au boulot. Ravie de voir que les coccinelles viennent au jardin, nous en avons vu plusieurs vers le Nectarinier qui est infesté de pucerons. Nous traitons au purin d’ortie à chaque visite. Nous espérons nous débarrasser rapidement de ces intrus.

Voilà une vingtaine d’étiquettes d’installées, il m’en reste environ 140 à confectionner…

Tracé, pyrogravure, perçage, saturateur, saturateur, saturateur, petite ficelle et balade dans le jardin, ma partie préférée !

Au boulot !

Heureusement, ce boulot peut se faire dehors, car oui, j’aime me dorer la pilule, tout en travaillant!

Bises à tout le Monde!

Categories
Les Newsletter depuis le début

25/03/2020 – en mars, et ça repart!

Bonjour tout le Monde!

Merci à tous pour vos petits messages suite à la dernière Newsletter !

Certains d’entre vous reçoivent pour la 1ère fois la Newsletter de la Forêt Sasmange, donc bienvenue! je l’avoue, certains d’entre vous ont été ajoutés de ma propre initiative, n’hésitez pas à me dire si vous ne souhaitez pas ou plus recevoir la Newsletter, je ne serais pas vexée!

Cette Newsletter est simplement là pour vous faire voyager un peu dans mon univers, celui qui est en train de naître tout doucement au creux de cette parcelle de 3.000m2. L’aventure a démarré en Juillet 2019, elle est donc toute neuve mais déjà tellement riche en biodiversité!

Cette semaine, avec la petite famille, nous n’avons pas résisté à une petite visite dans la Forêt Sasmange, l’occasion de partager avec vous de nouvelles photos d’un jardin qui se réveille en douceur, en couleurs, en fleurs, en odeurs…

Le Néflier du Japon est présent à la défense mais personne n’ose manger ses fruits ! et pourtant! il paraît qu’ils sont succulents!

Tiens, tiens! un drôle de paquet est apparu sur le terrain! Merci Aimée! Je trouverais vite un moment pour planter tout ça !

Voici un petit aperçu de notre escapade dans la forêt Sasmange! Une heure pour se ressourcer et faire le plein de nature et d’émerveillement!

Les croquettes installées dans la cabane du hérisson ont été grignotées, pas sûr que ce soit un hérisson qui s’en soit régalé! 

Nous vous espérons en bonne forme.

Grosses bises à tous !

Categories
Les Newsletter depuis le début

21/02/2020 – Hôtel pour tous

Voilà le résultat du travail des Papys Mamie de ce début de semaine!

Célestin était trop content d’offrir une maison à tous ces animaux. 

Maison du hérisson

Nous avons décidé tous les deux de laisser la nuit gratuite, en échange de bons services dans le jardin.

Hotel à insectes

Encore merci pour votre aide !

Bisous

Categories
Les Newsletter depuis le début

15/02/2020 – Remise de diplôme

Bravo !

Tu as participé à la formation Fakir et tu as réussi avec brio ton examen !

Voici en récompense ton diplôme officiel, valant remerciements pour le service rendu à la forêt Sasmange !

Au plaisir de te retrouver pour nos prochaines formations diplômantes!

Categories
Les Newsletter depuis le début

08/02/2020 – après l’orage, un rayon de soleil

Bonjour à tous! 

Tout d’abord, je vous remercie pour vos petits mots de soutien, cela m’a fait chaud au coeur et donné du courage! Les idées ont fusé pour pallier aux incivilité de certains ! 

Après avoir dépensé plus d’argent pour lutter contre le vol, que pour racheter une cuve, j’ai finalement pris la décision de … ne rien faire de plus… De toute façon, un voleur qui veut voler, il vole !

Pas de temps à perdre à lutter contre les âmes malveillantes, nous allons avancer sur du concret et de l’utile.

Ça tombe bien, cette semaine c’était un peu noël. J’ai eu la chance de rencontrer Céline qui a souhaité partagé avec moi sa mine de graines! Des graines en veux-tu, en voilà! J’avais déjà un bon petit stock, mais alors là !! j’ai refais le plein, de graines et de courage! 

Histoire de ne pas laisser le matériel en libre service, l’heure est maintenant venue de construire la cabane / serre ! Un gros chantier!

Tout d’abord, je vous propose une petite formation accélérée pour devenir un véritable Fakir ! bientôt, les clous n’auront plus de secrets pour vous !

Bon, en vrai, on m’a gentiment donné tout en stock de planches qui restent à déclouer et je dois dire que ce chantier me décourage d’avance!

Donc si le coeur vous en dit, je serais sur place tous les Mardis de 13h30 à 16h00, et votre compagnie me fera le plus grand plaisir !

Des planches? mais pour quoi faire ? les idées, je n’en manque pas ! alors nous allons commencer par la construction de la cabane/serre !! youyou !!

Elle sera en ossature bois, bardage bois (préalablement décloué), polycarbonate et bac acier.

Si vous souhaitez participer, nous vous attendons du 30 Mars au 02 Avril, sur plusieurs ateliers bricolage (serre avec le redoutable chef de chantier : Antoine Carteret ! , abris à cuves, et divers aménagements pas complètement déterminés à ce jour)

Je le rappelle, ce n’est pas parce que vous êtes inscrits pour recevoir cette newsletter, que vous êtes dans l’obligation de venir bricoler ! c’est vraiment pour ceux qui veulent/peuvent !

Si vous souhaitez participer, vous pouvez vous inscrire via Facebook (lien là dessous) ou par mail, téléphone, pigeon voyageur

Pour l’atelier Fakir  https://www.facebook.com/events/2737073959710336/ 

Pour l’atelier Serre https://www.facebook.com/events/499017710756982/ 

À bientôt dans la forêt Sasmange !

Categories
Les Newsletter depuis le début

02/02/2020 – Coup dur

Toutes les aventures dans la forêt Sasmange ne se valent pas…

Vendredi, atelier bricolage avec mon assistant Celestin. Je suis un peu contrariée car je me suis aperçue que 2 de mes kiwi avaient été abimés, probablement par une bestiole. Qu’à cela ne tienne, nous coupons propre, nous tentons la bouture avec les parties saines, nous grillageons, bref, on s’adapte aux imprévus. Nous démarrons même l’installation d’une tonnelle pour faire courir les kiwis en hauteur. Celestin s’en va, je fais mon petit tour avant de partir et là… ho surprise ! Sur 8 cuves, il en manque une! je crois d’abord que le vent l’a fait basculer, ce qui est tout de même peu probable. Hé bien non. Une palette a été déplacée pour faciliter l’accès à la cuve. Elle a bel et bien disparu. Je suis très attristée par cet événement, pas tant pour le préjudice financier, mais par cette confrontation à la nature humaine qui s’imagine pouvoir s’approprier des biens qui ne lui appartiennent pas. Je préfère qu’on me pique une cuve plutôt que mes arbres mais tout de même, c’est écoeurant. Ce projet, j’y mets mon âme, et mes faibles moyens. Chaque dépense est réfléchie, chaque emplacement et minutieusement choisi, et voilà. Une âme malveillante a prémédité son acte : d’abord il a repéré, puis il est venu se servir avec un véhicule approprié, probablement avec l’aide de quelqu’un. Une chance, le petit sentier n’a pas subi de dégâts, les arbres sont tous là, le reste de l’outillage aussi. Mais reviendra t-il? 

J’avais prévu de faire des structures en bambou, des paillages, de la taille pour la semaine prochaine. Changement de programme, je vais devoir mettre en place des procédures de sauvegarde, rapatrier du matériel… 

Allez, ce n’est que du matériel, je dois accepter de composer avec l’espère humaine, pour le meilleur et pour le pire!

Bonne fin de week end à tous, dans un esprit de bienveillance, nous en avons tous besoin.

Categories
Les Newsletter depuis le début

23/01/2020 – La Forêt Sasmange en 2020

La forêt Sasmange se prépare pour cette nouvelle année que nous vous souhaitons joyeuse, en bonne santé, pleine de gourmandise et de belles plantes à dévorer (des yeux ou de l’estomac !)

Ici, on s’active à préparer les futures zones de potager en paillant avec tout ce qu’on trouve ! Feuilles, pailles, cartons, herbes, offrandes de poules… bref, on protège le sol pour favoriser la vie, la bas, en dessous.
Quelques décorations prennent part à la structure de la forêt… de drôles de serpentins de galets viennent nous accompagner dans la visite…
Des piquets et fils tendus nous donnent la voie… ça serpente… pas idéal en voiture mais tellement agréable à pied! ça tombe bien, ici, on garde le côté pratique avec un accès 4 roues, mais surtout, je ne voulais pas d’un chemin tout droit type boulevard! 
Prunier Questche de Francis

Les dernières plantations s’achèvent aussi… Ce prunier, généreusement offert par Francis, mon voisin, m’aura pris environ 5h pour le sortir de terre, quelques jours de courbatures, et bien 2h pour le replanter tellement le trou à faire était gros! Je regrette d’avoir planté une brindille (de pêche de vigne, miam!) dans le dernier trou de pelleteuse qu’il me restait ! Celui là m’aura coûter une bonne dose de sueur, mais qu’il est beau, en position centrale..! À croire que sa place était ici ! Je compte bien le chouchouter, la reprise ne sera pas évidente tant il est grand, mais je lui ai transmis plein de bonnes ondes!

Et puis je garde mon âme d’enfant (quelle bonne excuse d’avoir une petite en bas âge à la maison!) en construisant une cabane en bambou. Bientôt, capucines et autres grimpantes viendront habiller la cabane. Merci à Gaelle pour ton don de bambou ! 

À bientôt pour les futures aventures de la forêt Sasmange et encore, Belle année à tous !

Merci aux généreux donateurs de la forêt Sasmange, Mapa et Mima pour votre soutien moral et financier, Dédé le voisin avec ses pèches qui sont « probablement » des pèches de vigne et pêche jaune, Francis pour le prunier quetsche, Gaëlle pour les bambous, Théo et Emma pour les planches (affaire à suivre dans un prochain épisode), Antoine pour le temps que tu passeras (mais quand???) à me bricoler ma cabane/serre.